Davy Sicard

Davy Sicard

// Île de la Réunion //

C’est par ses qualités vocales que Davy Sicard se fait, tout d’abord, remaquer dans les années 90; mais c’est par son approche nouvelle du Maloya qu’il devient une figure incontournable de la scène
réunionnaise dans le milieu des années 2000.
Son Maloya Kabosé peut être considéré comme la fusion de la tradition avec le moderne, le mélange des saveurs locales avec celles venues d’Afrique, de Madagascar, de l’Inde, d’Europe et des Amériques; ou tout simplement comme la traduction musicale de tout ce qu’il aime.

« Mon Zanfan, Cinquième album d’une série pensée comme les doigts de la main, marque un tournant pour Davy Sicard.
L’artiste entrouvre la boîte à musique qui a bercé son enfance pour aborder des thématiques universelles à travers le prisme de la famille et livre un opus lumineux.

Suite

C’est une boîte à musique qu’on entrouvre délicatement et qui semble nous jouer l’air de la vie. Cette boîte, Davy Sicard l’a vue longtemps dans la chambre de sa mère. Il avait 8 ans et succombait à la magie de ces quelques notes du Lac des cygnes. En l’ouvrant à nouveau aujourd’hui en introduction de son cinquième album, l’artiste nous invite à questionner l’être humain dans ce qu’il a de plus intime : l’enfance. Celle qu’on a laissée derrière nous et qui sent bon La Réunion d’antan. Celle qu’on sent vibrer encore parfois dans nos espoirs, nos joies ou nos colères larvées. Celle qu’on voit grandir sous nos yeux, qui nous survivra et à qui on tente de transmettre le meilleur.

Entre valse tourbillonnante, reggae, blues ou encore ballade, Davy Sicard laisse flotter son maloya « kabosé » au vent de la légèreté. Elle est douce, cette brise. Elle prend par la main l’enfant qui sommeille en nous et lui raconte le bonheur, la transmission, la quête de perfection, l’apparence parfois trompeuse, l’optimisme à toute épreuve, le temps qui passe, la famille, l’amour, la politique … Et dans ce manège enchanté, l’émotion flirte parfois avec les sommets.

Car sous son apparente légèreté Mon zanfan déroule le fil existentiel qui semble relier les opus de Davy Sicard depuis son premier album : Ker Volkan, quête de vérité, Ker Maron, quête d’identité personnelle, puis Kabar, quête spirituelle, et enfin Mon péi, quête d’identité collective. Accompagné d’un documentaire, cet album-concept ancrait résolument Davy Sicard dans le cercle des défenseurs de la culture créole. Lui, le Réunionnais aux origines malgaches et indiennes né en banlieue parisienne.
Fidèle à ses convictions, Davy Sicard aborde aujourd’hui des thématiques universelles à travers le prisme de la famille.

On retrouve dans Mon Zanfan les ingrédients qui ont fait le succès de ses précédents albums: une sincérité artistique et une générosité scénique indéniables assorties d’un sens de la mélodie redoutable et d’une voix à faire chavirer même les cœurs non créolophones.

Et c’est certainement là qu’il est le plus efficace, l’engagement culturel de Davy Sicard. Dans son ouverture au monde.

Il fut l’un des premiers artistes à voir son maloya* ouvert à d’autres sonorités, diffusé sur des radios généralistes nationales.

…. Du rythme aux larmes, c’est la petite musique de la vie, aussi réunionnaise qu’universelle, que nous joue cette précieuse boîte à émotion. »

Isabelle Kichenin

Tour

Aucun évènements prévu pour le moment.

Discographie

// Discogrphie //

MON ZANFAN (2015)


Toute la Discographie

MON PÉI (2011)

KABAR (2008)

KER MARON (2006)

KER VOLCAN (2003)


Suivre l’actu



Contact

Germain Barataud
+33 (0)6 84 38 76 92
  germain.b@lamastrock.com